photo profil2_edited_edited_edited_edited.jpg

CAMILLE DRAI

Scénographe et Metteuse en scène

Plasticienne, scénographe puis metteuse en scène, elle commence sa formation en Design d’Espace par un BTS à Toulouse, puis un Master à l'École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Lyon. 


Attirée par la plasticité de la matière, le mouvement, la lumière, c'est naturellement qu'elle s'oriente vers la scénographie et se forme à la Haute Ecole des Arts du Rhin de Strasbourg, dont elle sort diplômée d'un DNSEP en 2016. 

Elle découvre l'univers de la marionnette contemporaine grâce au TJP, CDN de Strasbourg. 

Elle y décèle de nombreux liens avec son travail, notamment sur la relation corps/objet. Elle considère qu'être scénographe, c'est être "marionnettiste de l'espace".

En 2018, elle crée la Cie Sans Visage afin d'y développer son univers et langage artistique, en tant que scénographe et metteuse en scène, en interrogeant les mécanismes inconscients et invisibles qui façonnent notre identité d’être humain et en développant ses recherches autour de la scénographie marionnettique.

 

SARAH CHAUDON

Actrice-M​arionnettiste

Marionnettiste franco-allemande diplômée de l’université de musique et des arts de la scène de Stuttgart (HMDK), Sarah travaille depuis 2018 entre la France et l‘Allemagne.

Elle est membre active du collectif TANGRAM (Stuttgart) avec lequel elle cherche de nouvelles formes expérimentales et performatives autour des arts de la marionnette.
Depuis octobre 2020, Sarah est co-créatrice de la Compagnie La

Mule au sein de laquelle elle ouvre un nouveau volet de son travail en explorant le spectacle itinérant et In situ.

En parallèle, elle travaille avec la compagnie Sans Visage (Résurgence, Création decembre 2022 au Manège, Reims) ainsi qu‘avec Florian Feisel (Unwucht, Creation novembre 2021 à Stuttgart) et tourne avec le spectacle L‘ombre des choses.

Que ce soit sur scène ou en construction, Sarah s’intéresse à la
relation corps-objets-espace et dévoile un penchant certain pour l’improvisation, traduisant une volonté de partager avec le public le Ici et Maintenant.

Sarah retouchée.jpg
 

COLINE LEDOUX

Actrice-Marionnettiste

Coline Ledoux est artiste polyvalente. Après un formation de comédienne, elle intègre l’école supérieur des musiques et arts du spectacle (HMDK) de Stuttgart (DE) au département marionnettes, dont elle sort diplômée en 2019. De retour en France, elle commence par se tourner vers la musique en participant à la création d’un duo Marie Paulette (duo trance accordéon diatonique, chant, guitare électrique) et un trio La Bête (musique cosmopopulaire et chansons épiques) avec lesquels elle tourne depuis 4 et 1 ans. Elle intègre ensuite la Cie Les petites boîtes, pour un spectacle jeune public Z’oiseaux (théâtre d’ombres et de matières) initié par la comédienne et metteuse en scène Béatrice Baldys. Co-créatrice de la compagnie La Mule, collectif d’artistes et chercheurs de différents horizons, elle est regard extérieur sur le spectacle Al Dente, solo masqué porté par Sarah Chaudon. En 2022, elle rejoint l’équipe de la Cie Sans Visage sur le spectacle Résurgence avec la metteuse en scène Camille Drai, et participera également à la nouvelle création de la Cie Infra Poussières, projet porté par Sophie Mayeux. Parallèlement, elle mène des ateliers marionnettes enfants et adultes au sein de différentes structures (La Note Bleue – Ruminghem, Le Grand Bleu – Lille). Coline aime mélanger les arts, les racines et les gens. Dans son travail, elle essaie d’ouvrir des fenêtres sur le monde, de créer des croisements parfois improbables. Elle est fascinée par l’humain et son rapport à l’autour. À ce que ce dernier crée ou détruit, et tente d’en faire quelque chose.

Coline Ledoux.jpg
 

ELISE BOILEAU

Danseuse

Passionnée du corps et du mouvement, Élise voyage à travers les frontières de la danse, du théâtre, de la performance, du chant et de la vidéo. 


Après une formation en danse contemporaine au CRR de Paris puis au Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris, elle part vivre et danser à Montréal pendant huit ans. Là-bas elle participe à de nombreux projets, notamment avec la chorégraphe Margie Gillis, ainsi qu'auprès de metteurs en scène comme Daniel Brière et Véronique Bossé. 


De retour à Paris depuis 2020, elle travaille désormais avec Margherita Bergamo, la Cie Invivo, la Cie Magriff ainsi que

Corpus Dance Project (Canada). En parallèle, elle est praticienne en massage bien-être, diplômée de la Miki School à Paris.

ELISE.jpg
 

JULIEN ROYER

Regard extérieur dramaturgie

Il se forme au métier de comédien dans «les Classes» de la Comédie de Reims, sous la direction d’Emmanuel Demarcy-Mota. Il travaille sur les plus grandes dramaturgies du théâtre avec François Regnault, Christophe Rauck, Jean Pierre Garnier, Arnaud Meunier, David Lescot, Victor Gauthier-Martin, Brigitte Jacques, Philippe Calvario, Mikaël Serre, Ludovic Lagarde.
Il se forme à l’art de la marionnette en rencontrant David Girondin Moab et la Cie Pseudonymo. Il travaille également durant une dizaine d’années en tant que comédien-marionnettiste-plasticien pour la Cie Succursale 101 dirigée par Angélique Friant.
En 2012, il crée le Collectif Plastics Parasites à Reims, théâtre hybride indiscipliné et orchestré par le duo qu’il forme avec l’auteur Angel Liegent. Le croisement des disciplines est au coeur de son travail, entre littérature contemporaine, écritures visuelles hybrides-plurielles et sonores. Le renouvellement de la forme narrative, l’introspection, la notion du genre, d’emprise ou de la différenciation des normes sont des questions auxquelles il souhaite se confronter.
Il met en scène et réalise les scénographies des spectacles : Le Frigo de Copi, BONNES d’après Jean Genet, Passif et Barbe-Bleue d’Angel Liegent. Il développe également un travail d’auteur en tant que performeur - plasticien grâce à une résidence longue (2019-2022) à la Fileuse - friche artistique de Reims où il crée notamment Guerre(s).

Julien retouché_edited.png
 

NINA VALLON

Chorégraphe

(1983) chorégraphe / curatrice / danseuse suisse/brésilienne basée à Paris. Elle se forme au Ballet Junior de Genève puis au sein de la formation européenne pluridisciplinaire D.A.N.C.E* ainsi qu’en Études Visuelles à l’Université de Toulouse Jean Jaurès (master). Elle étudie également le piano au Conservatoire populaire de Genève et le théâtre.

Elle collabore ensuite avec différents artistes notamment Prue Lang, Vanessa Le Mat, Ioannis Mandafounis, Aoife McAtamney rejoignant The Forsythe Company en 2008. Elle commence à chorégraphier dès le début de sa carrière créant autant des pièces pour plateau que pour l’espace muséal ou urbain dans une approche transversale de la chorégraphie.

Basée à Francfort entre 2007 et 2014, elle se consacre, en parallèle de son activité artistique,
à la mise en place d'infrastructures pour le développement de la danse contemporaine et son introduction hors des contextes théâtraux conventionnels. En 2009, elle fonde en collaboration avec Norbert Pape et Kristina Veit, le ROUGH CUTS Festival, puis un lieu transdisciplinaire de production, recherche et création dans le spectacle vivant le Z_Zentrum (2012) ainsi que plusieurs résidences d’artistes. https://id-frankfurt.com/

Elle assume jusque fin 2013 la codirection de ces différents projets avant de venir s'installer en France et intégrer comme interprète la compagnie K622 - Mié Coquempot. En parallèle de son activité artistique, Nina enseigne la danse classique et différentes méthodes de composition et d’improvisation.

Nina développe aujourd’hui son activité de création privilégiant les collaborations avec d’autres artistes et le croisement entre les disciplines. En 2019 elle crée Score #1 récital, en collaboration avec le pianiste Aurélien Richard et EGG CHARADE . THE WORLD WAS ON FIRE est sa prochaine création.

Nina Vallon est accompagnée par le Paris Réseau Danse, le dispositif Danse Dense pour l'émergence chorégraphique et est artiste compagnon au Manège scène nationale Reims sur la saison 20-21. Sa compagnie, As Soon As Possible, est basée à Paris.

Nina Vallon.jpg
 

ALICE BLOT

Accompagnement artistique et regard extérieur jeu 

Elle est diplômée des Arts Décoratifs de Strasbourg en tant que Plasticienne.
Ses travaux sont exposés en France, en Allemagne et en Suisse. Sa pratique s’axe autour de la collecte, de l’infime et de tout ce qui constitue l’être humain.
Elle mêle art du récit, photographie et installation.

En 2017, elle se forme au jeu d’actrice-marionnettiste au Théâtre aux Mains Nues de Paris, alliant ainsi l’art plastique et le théâtre. Elle y apprend les techniques du théâtre d’ombres avec la Cie Stultiferanavis, se forme au jeu avec les comédiens Brice Coupey, Mathieu Enderlin et Pierre Blaise.

De retour à Strasbourg, elle suit des ateliers d’écritures théâtrale au Théâtre Physique, travaille sa voix avec la chanteuse Isabelle Marx et réalise des voice- over pour la Chaine Arte.

En janvier 2020 elle créer la Compagnie Les Ailes de Samare pour faire se confronter et s’entremêler ses diverses compétences et questionnements.

En juin 2021, elle prête sa voix et réalise des masques pour le réalisateur Benjamin Normand dans le court métrage L’odeur du lilas.
Depuis, elle accompagne La Cie Sans Visage en tant que regard extérieur et intègre la Soupe Cie en tant que comédienne-marionnettiste.

Alice retouché.jpg
 

SHERLEY FREUDENREICH

Regard extérieur

Elle peint et manipule des objets.
Après avoir suivi des études à l’Ecole des Beaux-Arts d’Epinal (spécialité image et narration), Sherley commence son travail scénique à Bruxelles, où elle réalise des vidéos pour des spectacles de danseurs issus du théâtre du mouvement. 
En 2014, Sherley crée sa Compagnie Directo Cinéma, qui met en scène poésie, peinture, marionnettes, théâtre d'ombre et musique.
Elle travaille aujourd’hui régulièrement avec des compagnies qui ont en commun la musique et la poésie : Europe spectacle, Orchestre du Rhin, Cie les Yeux comme des Hublots, Cie Rodéo d’âme, Cie La Grande Roue, Cie Sans Visage. 
Elle se forme régulièrement lors de workshops au TJP C.D.N Strasbourg avec Renaud Herbin, Tim Spooner, Patrick Sims, Paulo Duarte et Aurélien Bory. 
En 2019, elle participe à la création de l'association Les Arpentistes qui promeut les arts visuels et scéniques en milieu urbain. 
Depuis 2020, Sherley a rejoint les ateliers du collectif du Cric au Port du Rhin à Strasbourg. Elle partage son atelier avec 22 autres artistes du spectacle et plasticiens qui mutualisent leurs énergies et leurs savoirs.

Sherley photo présentation 2_edited.jpg
 

ALICE EHRHARD

Créatrice lumière

Créatrice et régisseuse lumière, Alice Ehrhard, commence à s’intéresser à la lumière au lycée de Munster via l’analyse cinématographique et la réalisation de court métrage.

En 2015, elle poursuit ses études en philosophie à la faculté de Strasbourg pour approfondir le travail d’analyse théâtrale. Pour créer une lumière il est important avoir des connaissances techniques solides, mais également d’avoir un avis artistique sûr, la philosophie permet
de se poser les bonnes questions. En parallèle, elle s’inscrit à des stages techniques, dans différents théâtres de la région.
C’est à Besançon, en 2017, qu’elle continue ses études qui lui permettent d’obtenir un DMA (diplôme des métiers d’art) en régie du spectacle, option lumière. L’année suivante elle approfondit sa pratique à la Minoterie de Dijon, où elle découvre le plaisir de travailler sur
des spectacles qui s’adressent à des publics variés, notamment le jeune public.

En 2018, elle commence à travailler pour l’Opéra National du Rhin. C’est également à cette époque qu’elle participe à sa première création pour le spectacle ”Ouïe à la vie” de la metteuse de scène Camille Combes. Par la suite, elle travaille également pour le TNS (Théâtre National de Strasbourg) sous plusieurs casquettes : technicienne, poursuite et régisseuse.

À coté de son travail, l’envie de créer un projet pour le jeune public l'a poussé à fonder une association de théâtre jeune public sur Strasbourg du nom de ”Chatfoin”.
Aujourd’hui, elle alterne le travail dans des structures théâtrales, avec la création et la régie lumière pour plusieurs Compagnies dont la Cie Sans Visage.

Alice E version 2.jpg
 

AUDE DESIGAUX

Costumière

Elle s’est formée à l'ENSATT au sein des départements costumier Coupeur puis Concepteur.
Au théâtre, elle travaille avec les collectif Os’O, Traverse et les metteuses et metteurs en scène , Thomas Bouvet, Pascale Daniel- Lacombe, Gabriel Dufay, Julien Duval, Jean-Claude Grumberg, Baptiste Guiton, Pauline Laidet, Shady Nafar, Christophe Perton, Sylvie Peyronnet, Pauline Ribat.

À l’opéra, elle signe une création costumes pour l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris ainsi qu’une création costumes pour la maitrise de l’Opéra de Lyon. Elle assure les créations costumes de quatre opéras mis en scène par Claude Montagné pour le festival de Sédières ainsi que les costumes d’Orphée et Eurydice, mis en scène par Thomas Bouvet à l’Opéra de Rouen.

Pour la danse, elle a travaillé avec Frédéric Cellé, Rachel Matéis, Farid Berki, Nina Vallon, Sylvie Balestra et assuré la recréation des costumes d’un ballet de Merce Cunningham pour l’Opéra de Lyon.

Aude Desigaux_edited.jpg
 

MEHDI PINGET

Mécanique marionnette et soutien à la construction

Après avoir terminé la « formation professionnelle de l’acteurmarionnettiste » au Théâtre aux Mains Nues, où il apprend les bases techniques de la marionnette à gaine, il intègre l’École Supérieure de Musique et Théâtre de Stuttgart (DE) dans la «Théâtre de Figure». Parallèlement, il joue et construit pour différents projets et spectacles en lien avec la musique et les Arts de la Marionnette.
À partir de 2020, il construit des marionnettes pour le « ONE-MAN-ZOO » d'Ariel Doron et collabore avec la Cie Sans Visage pour la conception de leur marionnette sur le spectacle « Résurgence ».
En 2021, il créé le spectacle « Santa Pulcinella» avec l'aide de Marta Pelamatti. Touche à tout, il s’intéresse particulièrement aux Arts Forains et aux Arts Mécaniques, sa pratique est à la frontière du machiniste et du marionnettiste.

Mehdi Pinget.jpg
 

ANTHONY LATUNER

Machiniste

Formé à la régie plateau au CFPTS à Paris et à la Filature à Mulhouse, Anthony a poursuivi sa formation aux ateliers de l’Opéra du Rhin en y travaillant comme constructeur de décors. Il a foulé différents plateaux de théâtres avant de rejoindre les Insupportés en 2017. Il y assure depuis la double fonction de régisseur général et de scénographe. En 2019, il intègre également l’équipe permanente du TJP-CDN d’Alsace, où il collabore sur plusieurs créations en tant que régisseur plateau et constructeur de décors.

Anthony latuner.jpg
 
Mathieu Goust.jpeg

MATHIEU GOUST

Compositeur - Créateur sonore

Mathieu Goust est un musicien autodidacte au parcours riche et varié. Au gré de ses rencontres musicales et humaines, toujours guidé par la soif de découvrir, son vocabulaire n’a de cesse d’évoluer et de s’enrichir, au point de toucher aujourd’hui à des formes extrêmements variées. Ce vocabulaire peut utiliser la voix, des instruments (batterie, percussions, synthétiseurs...) comme des machines ( Ableton Live, Sherman, MPC...) ou des objets non destinés à la musique au préalable (récupération et détournements d’objets du quotidien ). Bien souvent, ces différents matériaux sonores sont entremêlés. Les nombreux voyages qu’il a pu faire grâce à la musique, dans plusieurs villes et festivals en France, Europe, Afrique et Asie, ont ouvert son univers artistique et ses influences : Les formes artistiques sur lesquelles il travaille sont aussi riches et variées que ses voyages : danse contemporaine, théâtre, conte, théâtre de rue, cirque, installations sonores, ciné-concerts. Il a participé à de nombreux projets soit en tant que compositeur soliste (Opération Salam Shalom Elsass, Je suis arrivée, L’art de traverser les torrents...) ou co-compositeur/arrangeur ( Yoanna "deuxième sexe" y’a quelqu’un, La prova, Naïas, M.I.G, Marre-Mots...). En tant qu’instrumentiste, il a eu la chance de travailler avec des artistes aux univers aussi singuliers que variés comme Yoanna (chanson), Sam Karpienia (urban folk occitan), L’Electric Gem (world), M.I.G (electro). Il se nourrit également depuis plusieurs années du travail d’accompagnateur musical au centre chorégraphique de Strasbourg soit en jazz (Virginie Gass, Carole Hanser), en contemporain (Eric Lutz, Sylvain Boruel, Enrico Tedde, Virginia Heinen, Sabine Blanc de carpentier ) ou lors de stages (James Carles...). Ce travail autour de la danse lui permet de développer une approche d’improvisation et d’écoute particulière liée au mouvement et à l’instant ainsi qu’une recherche permanente de nouveaux matériaux sonores